Apprendre le français

Apprendre le français
(en cours)

Un nouveau projet…Apprendre le français !!

Lors d’une précédente mission au Cambodge, en mai 2018, AIADD Solidarité a été contactée par les responsables du lycée Heng Samrin situé dans la ville de Prey Lvea, à 60 km au Sud de Phnom Penh.
Dans ce lycée, la langue française y est encore enseignée, ce qui n’est pas le cas partout au Cambodge, où le français est remplacé, petit à petit, par l’anglais.
Les responsables du lycée ne souhaitent pas voir disparaitre l’apprentissage du français. Ils nous ont fait part des difficultés qu’ils rencontrent. Les jeunes élèves suivent une année de découverte du français et ensuite ils abandonnent, faute de moyens…par exemple, 40 livres pour 274 élèves !
Les enseignants sont démotivés par le manque de moyens matériels et pédagogiques mis à leur disposition.
A l’issue de la rencontre avec les responsables du lycée, AIADD Solidarité a décidé de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour les aider à relancer l’apprentissage de la langue française au sein de leur établissement.
Ainsi, en partenariat avec le Lycée et les autorités locales, AIADD Solidarité s’est donné comme objectif général, d’offrir aux élèves la possibilité d’apprendre la langue française sur plusieurs années, au même titre que l’anglais, et de permettre aux cinq professeurs de français de renforcer leurs connaissances et leurs compétences par des formations complémentaires et des échanges avec des enseignants français.

Batiment

Construction d'un bâtiment pour l'accueil des élèves

Education

Actions pédagogiques envers les élèves et enseignants

Les grandes phases de nos actions et réalisations prévues :

• Construction d’un bâtiment permettant l’accueil des élèves.

• Aménagement et équipement de salles : centre de ressource de type médiathèque, informatique, bibliothèque, projection,….)

• Mise en place d’actions pédagogiques (formations, échanges, partenariats…) afin de renforcer l’efficience des enseignants cambodgiens.

Une équipe projet est mise en place.
Elle œuvre dans un premier temps pour la recherche de financements et de partenariats.

Le coût de ce projet est de 57 000 €